logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/07/2012

LA CATHEDRALE SAINT ETIENNE A SENS

547821_398651256842715_359731400_n.jpg

 

etranseptsd2.jpg

 

 

L’un des édifices à ne pas manquer en Bourgogne se situe à Sens. Une cathédrale dont les travaux ont débuté en 1130 et se poursuivent jusqu’à nos jours. Près de 1.000 ans d’histoires feront voyager petits et grands à travers les siècles.

La cathédrale Saint-Étienne fait partie des grands édifices du patrimoine français. Première cathédrale gothique en France, elle a même inspiré les travaux de Notre-Dame de Paris. Depuis 1840, elle est classée monument historique.

Un chantier perpétuel

Une raison de plus pour visiter cette grande dame : la récente rénovation de la tour sud a duré cinq ans. La façade, enfin dévoilée, révèle les statues des saints, des archevêques et des gargouilles cachées jusqu’à maintenant.

En l’an 1130, les travaux débutent sous les ordres de l’archevêque Henri Sanglier. Guillaume de Sens, maître d’œuvre ayant également participé à l’édification de la cathédrale de Canterbury, en Angleterre, achève la construction en 1168. Elle sera consacrée en 1164.

Du XIIe au XVIsiècle, les travaux de reconstruction de la tour sud, effondrée en 1267, sont ralentis ou suspendus à cause de différents événements historiques : des problèmes économiques, la Grande Peste et la guerre de Cent Ans. En 1535, sous les ordres de l’archevêque de Sens, s’achève enfin la construction du clocher.

L’édification de la cathédrale donne naissance à de nouvelles techniques comme les croisés d’ogives, les arcs-boutants et le gothique flamboyant (voir le portail d’Abraham). Elles seront reprises dans toute l’Europe.

Le mariage de saint Louis

Cette grande dame garde ses secrets bien cachés. Le bourreau de saint Étienne, une pierre à la main, est perché en haut de la tour sud, côté droit.

Des vitraux représentant les saints, comme Thomas Becket, et les deux grandes roses (la Rose du Jugement dernier, côté sud et le Concert céleste, coté nord) font partie de la grande richesse de la cathédrale de Sens.

 

La lignée des rois de France débute et s’achève en cet édifice. En l’an 1234, saint Louis épouse Marguerite de Provence puis en 1765, le fils de Louis XV y est inhumé.

Enfin, Victor Hugo passe à Sens en 1839. Il décrira la cathédrale, « comme la religion de l’âme puissamment combinée avec la philosophie des faits ».

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique